Header
Partagez | 

Les verbes à redoublement consonantique

avatar

Mes clubs


En savoir plus
Mes clubs extra-scolaires:

Amaranthe

Doyenne
Bons Points (BP) : 147
Voir le profil de l'utilisateur

Message Sujet: Les verbes à redoublement consonantique   Ven 28 Déc - 13:30

Bon, alors, une consonne ou deux ?



Pas toujours facile, de savoir quand un verbe en -eler ou -eter prendra une double consonne ou pas... On doute, on hésite, on finit par trancher aléatoirement et par avoir une chance sur deux de se tromper. C'est que le redoublement consonantique "aléatoire" (appelons-le ainsi pour l'instant) a deux défauts : de un, il est aléatoire ; de deux, c'est un ninja phonique : on ne l'entend pas. Autant de raisons de contrer la difficulté avec un petit tuto !

Les verbes irréguliers en -ir



Peu nombreux, mais fréquents, les verbes irréguliers en -ir, de type "mourir" ou "courir", effectuent un redoublement consonantique lorsqu'ils sont conjugués au futur de l'indicatif et au conditionnel présent (étant donné que celui-ci se conjugue sur la base du futur). Il conviendra donc de conjuguer comme suit :

Courir
je courrai
tu courras
il courra
nous courrons
vous courrez
ils courront
Et non d'employer des formes hasardeuses du type *je courerai, *je mourirai, etc. Tous les autres temps de ces verbes sont réguliers.

Les verbes irréguliers en -eter



Corsons un peu la difficulté avec les verbes en -eter, du type "jeter". À l'exception des verbes acheter, bégueter, crocheter, corseter, fileter, fureter et haleter, ces verbes, dit la règle, "effectuent un redoublement consonantique après le e muet". C'est exact, mais ça peut sembler difficile à comprendre à première vue. Nous allons donc donner d'autres trucs permettant de savoir si le verbe en -eter que vous peinez à conjuguer prend ou non un double t.

Selon l'orthographe traditionnelle

Voici l'astuce pour ceux qui emploient encore l'orthographe dite "ancienne", celle qui ne suit pas les réformes de 1990.
  • Tout d'abord, la régularité : le futur de l'indicatif, le présent du conditionnel et le présent du subjonctif effectuent toujours un redoublement consonantique. Exemples : je caquette, ils cliquetteraient, que nous jettions, etc.
  • Et maintenant, demandez-vous si la syllabe contenant le -t à redoubler ou pas est le dernier son du verbe, donc s'il appartient à la syllabe accentuée. Si oui, redoublez la consonne. Si non, ne la redoublez pas. Cette règle explique entre autres que les redoublements consonantiques ne s'effectuent qu'au singulier et à la 3e personne du pluriel.

Maintenant que nous avons vu tout cela, place à l'exemplification !

Citation :
Tu marquètes ? marquettes ?
1. Nous sommes au présent de l'indicatif. 2. Le "t" est la consonne finale du verbe, l'accent tombe sur la syllabe à laquelle il appartient.
=> il y a redoublement : tu marquettes.
Citation :
Nous jeterons ? jetterons ?
1. Nous sommes au futur de l'indicatif. Le redoublement consonantique y est par défaut.
=> il y a redoublement : nous jetterons.
Selon les rectifications de 1990

Les réformes orthographiques (la "nouvelle orthographe") de 1990 proposent de conjuguer tous les verbes en -eter, à l'exception de jeter et de ses dérivés (rejeter, déjeter, etc.), d'une façon plus régulière. Il n'y aurait donc qu'un verbe irrégulier à étudier (et pour lui, se référer à la règle de l'orthographe traditionnelle, expliquée ci-dessus), tous les autres suivraient une logique simple : pas de redoublement consonantique, mais un accent grave sur le e accentué. Selon cette orthographe, nous aurions donc deux paradigmes ("modèles") verbaux : celui de "jeter", d'une part ; celui de "fureter", de l'autre.

Jeter
je jette
tu jettes
il jette
nous jetons
vous jetez
ils jettent
Fureter
je furète
tu furètes
il furète
nous furetons
vous furetez
ils furètent
Les verbes en -eter, à l'exception de "jeter", étant plutôt rares, cette modification orthographique est assez bien acceptée de nos jours.

Les verbes irréguliers en -eler



Et finissons sur une note des plus joyeuses : les verbes en -eler ont un fonctionnement assez simple en matière de redoublement consonantique. Rappelez-vous la règle énoncée plus haut : le futur de l'indicatif et le conditionnel présent effectuent toujours le redoublement. Pour tous les autres temps, les autres modes, bref, les autres formes du verbe, c'est très simple : le [l] est le dernier son du mot ? Redoublez-le. Il ne l'est pas ? Laissez-le tout seul.

Attention, il existe des exceptions à cette règle, des verbes qui n'effectuent jamais un redoublement consonantique : ce sont les verbes celer, déceler, receler, ciseler, démanteler, écarteler, encasteler, geler, dégeler, congeler, surgeler, marteler, modeler et peler.

Quelques exemples pour la route :
Citation :
J'appele ? J'appelle ?
-> On prononce [japel] avec le [l] en dernier son. Donc, on redouble : j'appelle.
Citation :
Il appelera ? Appellera ?
-> On est au futur de l'indicatif. Donc, on redouble : il appellera.
Citation :
Vous appelliez ? Appeliez ?
-> On est à la 2e du pluriel, donc il n'y jamais de redoublement : vous appeliez.
Citation :
Ils appelaient ? Appellaient ?
-> On prononce [apelè], avec [è] comme dernier son. Donc, on ne redouble pas.

Ca va, vous avez compris ? Smile Vous voyez, ce n'est pas bien difficile !



Vous rencontrez un souci avec ce tutoriel ? Venez poser votre question [ici].

Idea N'oubliez pas de lire et de suivre les [règles de la section].
Revenir en haut Aller en bas



Amaranthe - Templier de l'Orthographe parti en Croisade
(Inspectrice, correctrice et professeur)

Les verbes à redoublement consonantique
Page 1 sur 1
Réponse rapide

School of Progress :: La bibliothèque :: Tutoriels :: Français+