Header
Partagez | 

Quelques notions de "signmaking"

avatar

Mes clubs


En savoir plus
Mes clubs extra-scolaires:

Mewyn

Directrice
Bons Points (BP) : 1761
Voir le profil de l'utilisateur

Message Sujet: Quelques notions de "signmaking"   Dim 26 Jan - 11:33

Bonjour à tous !

Je vais vous expliquer aujourd'hui les notions, les idées de base du signmaking, du « GFX-art » ou, en bon français, de la création de signature. Ne vous attendez pas à un pas-à-pas ou à une explication de telle ou telle technique, c'est un tutoriel purement théorique, permettant de comprendre certains mécanismes et peut-être de vous faire découvrir certains aspects à prendre en compte pendant votre période de graph. Razz

Idea Je noterai à chaque fois les termes en anglais, ceux-ci étant souvent utilisés sur les forums francophones et bien évidemment dans les tutoriels anglais que vous suivez peut-être. ^^

Sommaire :
 

Les termes simples


Histoire de reprendre les basiques, revoyons rapidement les principaux termes du signmaking.

Render : qui dit signature dit très souvent render. Un render (aussi appelé PNG ou « tube ») est une image découpée, dont le fond est transparent (donc toujours au format .png).
Stock : les stocks sont principalement des images réelles (photographies) que l’on utilisera par exemple en guise de fond. Le terme s’emploie maintenant aussi pour tout ce qui, par définition, n’est pas un render (C4D, textures, etc.).
C4D : les C4D (Cinema 4 Dimensions) sont des formes généralement abstraites, comme leur nom l’indique, en quatre dimensions, permettant de donner de la profondeur à vos créations. On les classe souvent en deux catégories : les « light » et les « 3D » (paradoxal pour un C4D me direz-vous, mais c'est ainsi).
Smudge : le smudge est une technique permettant un peu tout : la création de fond et même d’image, l’incrustation, etc. Cette idée se développe de plus en plus depuis quelques années et l’utilisation du doigt devient un passage presque « obligatoire » selon certains grapheurs de la toile.

Le choix des ressources


Le choix de vos ressources est primordial dans la création d’une signature. Veillez donc à choisir des images assez grandes (il vaut mieux rétrécir qu’agrandir), de bonne qualité et libres de droits. Wink
Concernant le render, on essaie d'éviter les têtes flottantes sans expression ni mouvement. Je vous vois déjà essayer de visualiser la chose. Razz Voyez par vous-même :
Spoiler:
 
L'image est petite, pixelisée et on ne voit que la tête du personnage, sans avoir idée sur ce qu'il pense/fait/etc.
Spoiler:
 
De mieux en mieux... Une grande image, de l'expression...
Spoiler:
 
Eh bien voilà ! Avec un mouvement (ou même une suggestion de mouvement passé/à venir), on s'imagine parfaitement la scène (bien que chacun de manière différente, tout comme deux metteurs en scène n'interprètent pas une pièce de la même façon).

Bien évidemment, la façon de travailler les renders est propre à chaque personne. Ce que je vais vous livrer ne constitue que des pistes, non des règles absolues à côté desquelles on ne peut passer : l'important lorsque vous graphez est que le résultat vous plaise avant tout. Smile

Quelques liens :
 

Astuces :
 

Les notions à approfondir


La composition


Une règle bien connue de nombreux artistes, mais souvent oubliée lors du signmaking, est la règle des trois. Certains la connaissent, d’autres pas ; d’autres encore, sans l’avoir apprise, la suivent instinctivement. Cette règle détermine en fait les points principaux d’une image, en la coupant en trois horizontalement et verticalement. Les points d’intersection des droites indiquent la façon dont on lit une image : on part du point haut-gauche vers le point haut-droit puis on descend en diagonale vers le point bas-gauche pour finir avec le point bas-droit (en Z). Il est donc intéressant pour l’œil si ces points présentent des reliefs et des choses sur lesquelles s’arrêter, ou si les droites suivent les contours de l'image.
Cette règle n'est évidemment pas à respecter obligatoirement : en jouant sur de nombreux paramètres (telles que la lumière ou la profondeur), vous pouvez attirez l'attention de l’œil sur un autre point de votre signature.

Ici, les deux points de la diagonale du Z s'arrêtent sur le visage et sur la main du render.

(Tutoriel Photofiltre)
Pour cet exemple, la ligne du haut suit le regard et celle du bas délimite le genou.
Les deux droites verticales entourent le buste de la demoiselle.

Astuces :
 

Le mouvement (flow)


Le mouvement à suivre du regard doit être suggéré dans la création. Vous pouvez le recréer notamment par le smudge, mais aussi à l'aide de C4D et de jeux de lumière. Saccadé, fluide, à vous de choisir, mais l’œil doit savoir dans quelle direction aller. Rappelez-vous également que, dans la majorité des langues, la lecture se fait de droite à gauche : induire un mouvement de ce type sera donc le plus instinctif pour l’œil. Cela dit, vous n'êtes pas obligé de procéder ainsi : l'important est de suivre une logique par rapport à la création et au render : laissez du champ aux mouvements et au regard du render, par exemple, permettra d'abord à la création de respirer et ensuite de montrer aux yeux le « chemin » à suivre. Wink


(Tutoriel Photoshop fullsmudge)
Ici, le mouvement part du render et le smudge dirige le regard.

On suit cette fois le regard du render et son mouvement.

La profondeur (depth)


Une création sans profondeur paraîtra monotone. Il faut donc jouer avec la profondeur si l'on veut avoir un rendu plus intéressant : prenez en compte la perspective (les éléments au fond seront plus petits que ceux du premier plan mais aussi plus fous, plus confus), la lumière (en prenant en compte la source de lumière de votre render : si la lumière vient de droite, ne placez pas les éléments les plus lumineux à gauche du render). C'est à mon sens une des notions les plus simples à aborder : inspirez-vous de la vraie vie ! On voit bien en plusieurs dimensions : c'est ce que vous devez essayer de retranscrire dans vos créations.


Rendre les éléments flous permet de suggérer du mouvement, de la profondeur.
J'ai également biseauté le cadre : le bas de la signature est légèrement moins large que le haut,
allant ainsi dans le même sens que la perspective du render.


Ici le flou est en avant, nous permettant de focaliser notre attention au fond.

Astuces :
 

Les couleurs (colour)


Le choix des couleurs est très important dans une création : les couleurs sont généralement associées à une idée, à une émotion, qu'elles vont rappeler dans vos créations.
Toutes les couleurs ont de nombreuses interprétations, aussi variées que possible. La liste que je vous propose ici n'est pas exhaustive : elle ne comprend que les principales associations.

    On classe les couleurs en deux « parties » : les couleurs chaudes (sur le cercle, entre rose et jaune) et les couleurs froides (entre vert et violet)

  • Le rouge, en général, est associé aux les sentiments forts, tellement que la colère, la rage, mais aussi l'amour, la passion. Il peut également représenter la honte et la timidité (« rougir de honte »). C'est également une couleur représentative de la force vitale (car couleur du sang) et du pouvoir, de la richesse et du luxe.
  • On associe l'orange à l'énergie (notamment grâce au soleil). Il peut également symboliser le danger (« alerte orange »). C'est évidemment aussi la couleur de l'automne, d'Halloween.
  • Quand au jaune, il évoque la richesse, le succès (à l'or), ainsi que la joie.
  • Le rose est depuis longtemps représentatif de la féminité, du romantisme et de la tendresse (« voir la vie en rose »).
  • Le violet évoque la mort mais aussi la créativité et la méditation.
  • Le bleu peut représenter la divinité, la spiritualité (couleur du ciel) et, par extension, le rêve, la pureté, la plénitude mais aussi la tristesse (d'où le blues). Il est également représentatif, en France, du pouvoir royal. Par opposition au rose, le bleu une couleur masculine.
  • Le vert est symbole d'espoir, de hasard, et d'orgueil. Il représente la nature, mais aussi le domaine médical et la mort.
  • Le marron et le gris sont deux couleurs plutôt neutres, associées souvent à la douceur, au calme et, principalement pour le gris, à la solitude et à la tristesse.

    Enfin, deux « cas particuliers » : le noir et le blanc, qui, d'un point de vue scientifique, ne sont pas des couleurs.

  • Le blanc représente l’innocence, la pureté, la virginité ou encore le mariage. Cependant, il est symbole de deuil dans les civilisations orientales.
  • Le noir, lui, est associé au deuil en Occident, mais aussi à l'élégance et à la sobriété.


Maintenant que vous savez tout cela, il va falloir accorder le tout correctement. Je vous ai donc refait le cercle chromatique et j'y ajoute un "schéma" que j'ai toujours en tête au moment de choisir mes couleurs. Smile
Spoiler:
 


Vert et violet s'opposent : nous avons ici un exemple de complémentarité des couleurs.

La lumière (lightning)


Vos ressources (renders ou photos) possèdent forcément une source de lumière définie : par rapport au sujet, elle peut venir du devant, de l'arrière ou des côtés. Identifier cette source permet de mieux gérer les effets de lumière et de profondeur (voir plus haut). En effet, si la lumière arrive de droite, il serait illogique de placer les C4D les plus lumineux à gauche du render, et inversement.


La source de lumière est facilement identifiable : notre superman se trouve dos à elle.
J'imagine ici des explosions derrière lui, provoquant ainsi ce reflet intense.
Par opposition, ce que l'on peut appeler les « sources d'ombre » arrivent par devant.

La forme


La forme de la signature, lorsqu'elle est correctement gérée, permet de renforcer l'univers de la création. Ainsi, laisser une partie du render hors cadre ou créer une forme spécifique à votre signature permet de lui donner une certaine dynamique.


Lorsque l'on opte pour une forme rectangle, il est très important de bien cadrer le render,
afin que le mouvement ne soit pas trop monotone, trop plat.


Ici, laisser les bois hors du cadre permet d'identifier plus facilement la demoiselle présente.

Le cadre permet également de jouer sur la forme.

Astuces :
 

Le texte


Le texte, lorsqu'il est présent, est souvent (presque) aussi important que le render : il permet d'expliquer plus clairement le sujet de la création. Je ne peux pas vous dire exactement ce qu'il faut faire : on verra tous un render, une signature différemment, mais il y a quelques petites choses à ne pas faire. Eh oui, par exemple, placer le texte sur le front du render n'est pas très judicieux, de même que choisir une couleur totalement différente de l'ensemble.
N'hésitez pas à mélanger les couleurs, les styles et les polices pour créer un texte original, mais veillez à rester dans le thème principal de votre création. Wink


Le texte peut se faire le plus simple possible...

Ou au contraire être plus travaillé.

Nous voici donc à la fin de ce "tutoriel" ! Ces notions peuvent sembler logique, presqu'intuitives, lorsqu'elles sont énoncées ainsi, mais le résultat est souvent plus intéressant lorsque l'on en tient correctement compte. Wink
Et bravo aux courageux qui sont arrivés jusqu'ici. Razz



Vous rencontrez un souci avec ce tutoriel ? Venez poser votre question [ici].
Arrow Si vous avez des astuces pouvant être intégrées au tutoriel, n'hésitez pas à me MP. Wink

Idea N'oubliez pas de lire et de suivre les [règles de la section].
Je soussigné(e), Mewyn, accepte qu'un directeur reposte tous mes tutoriels tel que je les ai rédigés.
Revenir en haut Aller en bas



Quelques notions de "signmaking"
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelques ajouts
» Quelques mots sur moi
» La Bbox souffle sa bougie et quelques changemments
» Quelques pré-requis pour une bonne utilisation de RRTC
» Quelques jeux gratuits à télécharger
Réponse rapide

School of Progress :: La bibliothèque :: Tutoriels :: Arts plastiques :: Autres+