Header
Partagez | 

La première où la troisième personne du singulier pour vos RPs ?

avatar

Mes clubs


En savoir plus
Mes clubs extra-scolaires:

Clo

Doyenne
Bons Points (BP) : 721
Voir le profil de l'utilisateur

Message Sujet: La première où la troisième personne du singulier pour vos RPs ?   Mar 28 Jan - 19:57


Et toi, que choisis-tu pour tes RPs ? La première ou la troisième personne
du singulier ?


Beaucoup de monde se pose la question : utiliser la première ou la troisième personne du singulier sur un forum RPG ? L’une est-elle plus appréciée que l’autre ? L’une est-elle plus facile à manier que l’autre ? Oblige-t-on, sur les forums, à utiliser l’une ou l’autre ? Que penser lorsque vous voyez un forum RPG qui vous plait et, lorsque vous êtes sur le point de vous inscrire, vous vous apercevez que l’on vous demande d’utiliser le « il/elle » mais surtout pas le « je » ? Ou encore, pourquoi n’utiliser que ces deux personnes et pas les autres ?

Plein de questions peuvent entourer ce sujet. Pourrez-vous un jour dire qu'il faut employer la troisième personne, mais pas la première, ou le contraire ? Quelle est la tendance sur les forums RPG ? Et qu'en pensent les rôlistes eux-mêmes ? Il suffit de les interroger pour constater que les avis sont partagés et que chacun a des arguments valides.

Aujourd’hui j’aurais tendance à vous dire que la troisième personne du singulier est utilisée par les rôlistes (ceci est bien sur le reflet d’un de mes sondages auprès de 10 joueurs que je côtoie, bien que ce soit peu représentatif), mais faut-il pour autant mettre de côté le "je" (d’autant plus que le « je » est mon préféré ^^) ?


La première personne du singulier/ Ou comment engloutir ou se faire engloutir par le personnage

Pourquoi peut-il m'inspirer ?
Le « je » implique directement le personnage et permet de tourner l’attention du lecteur vers celui-ci, l'autorisant ainsi à s’introduire dans sa vie et vivre ce qu'il vit. On dira alors que le lecteur, tout comme le rôliste, s’identifie au personnage, qu'il s'imprègne de celui ci, qu'il entre dans sa peau en ressentant ses douleurs, ses joies, ses peines, ses sentiments, ses pensées et ses expériences dans le moindre détail. L’écrit devient alors plus intimiste, plus attachant, plus palpitant, l'atmosphère devient particulière.

Pourquoi peut-il me faire fuir ?
Le « je » limite l’histoire aux sentiments, aux pensées, à la vision, aux désirs… du personnage. Le « je » enferme le personnage et freine, restreint ses possibilités. Attendons-nous également aux difficultés que pourraient rencontrer les autres joueurs qui suivent un texte exclusivement en "je", sans aucun dialogue : auront-ils quelque chose à dire ou penseront-ils qu'il n'est pas utile de donner une réplique ?

Sans oublier qu'aucun substitut ne peut remplacer le "je" : la répétition peut ainsi rendre le texte opprimant. N'oublions pas non plus la "catastrophe" qui peut survenir lorsque le rôliste ne manie pas efficacement la conjugaison, cela rend vite l’écrit lourd et devient une horreur pour le lecteur. Bien entendu, ce dernier point intéresse également la troisième personne du singulier.


La troisième personne du singulier / Ou comment trouver une certaine liberté tout en étant attaché au personnage

Pourquoi peut-il m'inspirer ?
La 3e personne du singulier donne plus de liberté à l’auteur, plus d’ouverture au monde, ce qui permet d’apercevoir, d’entrevoir plus de choses, d'avoir une vision en 3D ou en panoramique à 360°. On peut alors viser aussi bien le personnage, évoquer ses pensées, ses émotions, ses sentiments, que son environnement. Ajoutons que la description du lieu où il se trouve ne se fait pas à travers ses yeux du personnage, mais à travers la connaissance, l'expérience, du rôliste. La description, par le "il", est ainsi plus détaillée car le rôliste n’est pas obligé de décrire simplement ce que le personnage voit. Ainsi, la description d’un lieu, d’un objet, d’un personnage peut paraître plus complète, car la scène, le décor, seront vus dans leur globalité.

De plus, en utilisant la 3ème personne du singulier, le rôliste prend du recul par rapport au personnage. Cela permet également d'avoir le choix de l'utilisation du sujet : le pronom "il" peut facilement être remplacé par une autre manière de désigner le personnage, rendant le texte moins lourd à lire.

De même, l’action est privilégiée, et l’interaction entre rôlistes est facilitée.

Donc s’il peut parler de tout ce qui l’entoure, tout ce dont il connaît et faire ressortir également les émotions de son personnage, ne serait-il pas le « sujet » à plébisciter ?


Ouh là là… Non... Il faut parfois s'en méfier !
Attention au "il" "je sais tout" : il ne doit pas devancer en décrivant ou en dissertant sur les lieux, les personnages qu'il ne devrait pas connaître en tant que personnage, car se sont des lieux ou des personnages qu’il découvre au cours du rp.

Il peut également vous ennuyer après l’avoir utilisé pendant des années…
Vous voulez changer du quotidien, la troisième personne du singulier vous opprime, vous déprime, vous voulez vous redonner un coup de fouet ? N’hésitez pas à côtoyer de temps en temps la première personne du singulier…


Et les autres personnes de la conjugaison ?

Bonjour le « tu »
Je vous avouerais que je n’ai jamais utilisé ce mode d’écriture. Dire "tu" peut paraître maladif, puisque le personnage se parle à lui-même.

- Tu respires la bonne odeur qui…
- Tu plonges dans la piscine et tu te fais mal en te réceptionnant sur la tête…
- Te levant de ton lit, tu chausses tes pantoufles et tu mets la main sur la bouche pour cacher ton bâillement…
- Non, tu n’as pas rêvé, tu vois bien un énorme dragon…

La 2e personne peut aussi être lue comme l'adresse du narrateur au personnage.

Alors, ça vous inspire ?

Bienvenue le « nous » Enchantée le « vous » Ravie de vous connaître « ils/elles»
Le « nous » est le pluriel naturel du « je ». Ici, le rôliste représente plusieurs personnes à travers celle qui s’exprime. Il permet alors de parler de l’action d’un groupe quand le reste des personnages de la scène sont des PNJ. Le « nous » est également très utile lors d’interaction avec un interlocuteur imaginaire.
Le « vous » est le pluriel du « tu » et et sera employé de la même manière que le "nous".
Le «ils/elles », aura également le même usage que le « vous » et le « nous » avec en plus un éloignement de la scène.


Alors, que faut-il en penser ?
Peut-on nous imposer un choix ? Peut-on dire que l'emploi d'une des personnes de la conjugaison est mieux que les autres ? Peut-on dire que l’une ou l’autre soit déterminante ?

Ne nous voilons pas la face, je pense que tout est dans notre façon d'écrire, de manier la langue (style, tournure de phrase, utilisation du vocabulaire,…). Le tout reste à la discrétion du joueur.
Une chose est certaine : ce qui compte, c'est d'être à l'aise avec son choix narratif.

Voilà, cela reste bien sur mon opinion





Vous rencontrez un souci avec ce tutoriel ? Venez poser votre question [ici].

Idea N'oubliez pas de lire et de suivre les [règles de la section].

Je soussignée, Clo, accepte qu'un directeur reposte le tutoriel "Et toi, que choisis-tu pour tes RPs ?
La première ou la troisième personne du singulier ?" tel que je l'ai rédigé.



Dernière édition par Clo le Mer 29 Jan - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





Merci ma fillotte, merci Yumi, Agn', M'-Animals, Nell', Elu' Des bisous !
La première où la troisième personne du singulier pour vos RPs ?
Page 1 sur 1
Réponse rapide

School of Progress :: La bibliothèque :: Tutoriels :: RPG+